Emplacement du chat de pêche

Carte des emplacements des chats de pêche
Carte de l'Asie

Chat de pêche

Classification et évolution des chats de pêche

Le chat de pêche est un félin de petite à moyenne taille que l'on trouve nativement dans un certain nombre de pays d'Asie du Sud-Est. Contrairement aux autres espèces de chats trouvées dans le monde (à l'exception notable du Jaguar), le chat de pêche passe la majeure partie de sa vie dans des zones de végétation dense près de l'eau et est un excellent nageur. Cependant, malgré son mode de vie amoureux de l'eau, le chat de pêche n'est pas particulièrement adapté à son mode de vie semi-aquatique avec de petites dents qui ne sont pas bien conçues pour s'accrocher à des proies glissantes et seulement une légère sangle entre les orteils sur ses pattes avant pour l'aider. pour négocier les banques glissantes. Bien que le chat de pêche soit connu pour être encore localement commun dans certaines zones, la population mondiale est gravement menacée car on pense que près de 50% de leurs habitats de zones humides spécifiques sont menacés par des niveaux croissants d'activité humaine dans une grande partie de son aire de répartition naturelle. .

Anatomie et apparence des chats de pêche

Le chat de pêche a un corps trapu et puissant qui est assez long par rapport à ses pattes courtes. Leur fourrure courte et grossière est de couleur gris olive et à motifs de taches noires solides qui parcourent la longueur de son corps et se transforment souvent en lignes noires le long de la colonne vertébrale. Le chat de pêche a une queue courte et aplatie qui est marquée par des anneaux noirs et peut être utilisée par l'animal lorsqu'il nage car il fonctionne de la même manière qu'un gouvernail sur un bateau, dirigeant le chat de pêche dans la bonne direction à travers l'eau. Leurs petits pieds sont légèrement palmés mais pas plus que de nombreuses autres espèces félines, mais l'une des plus grandes différences entre le chat de pêche et ses parents est que leurs griffes ne sont pas entièrement rétractables avec les pointes qui sortent encore légèrement de la gaine protectrice de peau sur les orteils (la plupart des félins sont capables de rétracter complètement leurs griffes pour les empêcher de devenir émoussés lorsqu'ils ne sont pas utilisés). Les chats de pêche ont une tête assez large par rapport à leur corps avec de petites oreilles arrondies qui sont noires sur le dos et ont une tache blanche distinctive au centre.

Répartition et habitat des chats de pêche

Le chat de pêche se trouve nativement dans un certain nombre de pays d'Asie du sud-est, y compris le Bangladesh, le Bhoutan, Brunei, le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, la Thaïlande et le Vietnam ainsi que les îles indonésiennes. de Java et de Sumatra. Bien que le chat de pêche semble avoir une large aire géographique, du fait qu'il préfère les habitats humides et denses, il ne se trouve que dans certaines régions de ces pays. Idéalement, le chat de pêche habite les zones humides où il y a beaucoup de végétation dense pour se couvrir à la fois des prédateurs mais aussi pour se cacher des proies potentielles, et peut être trouvé dans une variété de régions aquatiques qui incluent les marais de mangroves, les rivières, les lacs, les marais, des roselières et des zones de forêt près des ruisseaux. Ils sont cependant gravement menacés sur une grande partie de leur aire de répartition naturelle car les zones humides sont drainées pour l'agriculture ou souvent polluées par l'industrie de la région. On pense que 98% des zones humides d'importance mondiale de l'Asie du Sud-Est sont menacées et pourraient même disparaître complètement.

Le chat de pêche est un chasseur nocturne et solitaire qui se repose parmi une végétation dense pendant la journée avant de se diriger vers l'eau la nuit pour trouver de la nourriture. Ils sont des nageurs incroyablement forts et capables et ont été connus pour nager de grandes distances souvent à la poursuite d'un poisson essayant de s'échapper. Les chats de pêche sont en grande partie des animaux territoriaux qui occupent des domaines vitaux allant jusqu'à 22 kilomètres carrés (bien que la portée d'une femelle soit souvent beaucoup moins), celle d'un chat de pêche mâle chevauchant les parcelles occupées par un certain nombre de femelles dans la région. Les chats de pêche sont connus pour être des animaux relativement adaptables et, dans certaines régions, ils sont même connus pour vivre dans les banlieues de la ville avec peu de végétation et à proximité des établissements humains. Leur mode de vie incroyablement insaisissable et nocturne signifie qu'ils sont souvent difficiles à repérer mais sont susceptibles d'être piégés, empoisonnés ou accidentellement pris dans des collets qui sont mis en place pour attraper d'autres animaux de la forêt, tels que les cerfs.

Bien que l'on sache vraiment peu de choses sur leur reproduction ou leur comportement social dans la nature, l'accouplement devrait avoir lieu en janvier et février lorsqu'une femelle chat de pêche appellera les mâles de la région, indiquant qu'elle est prête à s'accoupler. Après une période de gestation qui dure entre 60 et 70 jours, elle donne naissance à 1 à 4 chatons qui pèsent environ 150 grammes et naissent aveugles. Les chatons de chat de pêche se développent relativement lentement au début, prenant en moyenne 11 grammes de poids par jour et n'ouvrent pas les yeux avant l'âge d'un peu plus de deux semaines. Vers l'âge de 50 jours, les chatons peuvent commencer à manger de la viande mais ne sont pas sevrés pendant au moins quelques mois. Les chats de pêche atteignent leur taille adulte et peuvent se reproduire à l'âge de neuf mois et devenir complètement indépendants de leur mère environ un mois plus tard lorsqu'ils partent pour établir leur propre territoire. Bien que l'on pense que ce n'est que la femelle qui élève ses petits dans la nature, des mâles en captivité ont été observés l'aidant à élever leur progéniture.

Le chat pêcheur est un animal carnivore qui ne chasse et ne consomme que d'autres animaux afin d'acquérir tous les nutriments dont il a besoin pour survivre. Comme son nom l'indique, les animaux aquatiques constituent l'essentiel de l'alimentation du chat de pêche avec plus de 70% de la nourriture considérée comme du poisson, suivis des mollusques, des grenouilles, des escargots et des serpents qui se trouvent dans ou près de l'eau. Les chats de pêche sont également connus pour chasser les petits mammifères tels que les souris sur la terre et cibleront même des proies plus grandes comme les civettes, les chiens et le bétail dans les zones proches des colonies. Les chats de pêche attrapent leurs proies de deux manières différentes mais ont tendance à plonger dans l'eau une fois qu'un poisson a été repéré avant de l'attraper dans sa bouche (ils sont même connus pour plonger dans des eaux assez profondes et peuvent faire surface sous des oiseaux aquatiques pour les attraper) ). L'autre méthode qu'ils utilisent consiste à les asseoir au bord de l'eau, soit sur la rive ou sur un rocher et à l'aide de leur patte, ils tapotent légèrement la surface d'une manière qui imite un insecte pour attirer les poissons. Une fois qu'il est suffisamment proche, le chat de pêche ramasse le poisson hors de l'eau à l'aide de sa patte et le dépose sur la terre ferme avant de le manger.

En raison de la construction puissante et de la nature aquatique du chat de pêche, on pense qu'il a très peu (voire aucun) de vrais prédateurs naturels dans la nature. Cependant, le chat de pêche se trouve souvent dans des zones où il partage son habitat avec de plus gros mammifères carnivores tels que les tigres et les ours qui pourraient être une menace pour lui. Les humains sont la plus grande menace pour le chat de pêche car ils ont non seulement détruit une grande partie de leurs maisons de zones humides uniques avec des niveaux croissants d'activité industrielle et commerciale, mais ils sont également connus pour chasser les chats de pêche au fil des ans pour leur viande et leur fourrure. Bien qu'il s'agisse désormais d'une espèce animale protégée, de grandes saisies de peaux de chats de pêche sur les marchés locaux se produisent encore, ce qui indique que les braconniers déciment toujours les populations, en particulier dans certaines zones. Un autre problème pour les chats de pêche causé par les humains est le fait que dans les zones proches des établissements en croissance, les habitants surexploitent souvent dans les lacs et les rivières à proximité, ce qui signifie que la nourriture disponible pour les chats de pêche diminue également rapidement.

Faits et caractéristiques intéressants sur le chat de pêche

Le chat de pêche a été décrit scientifiquement pour la première fois par Bennet en 1833 et a reçu son nom scientifique avec le dernier passé signifiant "semblable à une civette". Bien qu'ils ne soient pas étroitement liés du tout, le chat de pêche a un corps long et trapu avec des pattes courtes et une queue courte, ce qui le rend remarquablement similaire à ces petits carnivores. Bien que les chats de pêche aient tendance à être trouvés le plus souvent dans une variété d'habitats de plaine aqueux, ils sont également connus pour habiter des zones à des altitudes allant jusqu'à 5000 pieds selon les voies navigables de la région (une petite population se trouve en fait dans certaines parties de l'Himalaya ). Le chat de pêche est classé dans la lignée du chat léopard, ce qui signifie que ses ancêtres auraient évolué il y a environ 6 millions d'années. Les autres membres de ce groupe félin comprennent le chat léopard lui-même, le chat Pallas et le chat à tête plate, auxquels le chat pêcheur est le plus étroitement lié.

Relation de chat de pêche avec les humains

En raison du fait que le chat pêcheur est rarement vu dans la nature car ils sont nocturnes et leurs habitats préférés auraient été assez inaccessibles aux gens pendant un certain temps, jusqu'au milieu du siècle dernier, ils étaient localement communs dans la plupart de leurs régions d'origine . Cependant, leur chasse par les humains pour leur viande et leur fourrure a anéanti des populations dans de nombreuses régions et même aujourd'hui, ils sont encore illégalement tués par centaines pour vendre leurs peaux sur le marché noir. Le plus gros problème auquel est confronté le chat de pêche est la forte augmentation de l'activité humaine dans son environnement naturel qui affecte gravement non seulement les chats de pêche, mais aussi les habitats humides incroyablement uniques et bio-diversifiés dans lesquels ils vivent. L'évacuation de l'eau pour l'agriculture et pour faire place aux routes, à la croissance des établissements humains et des niveaux élevés d'industrie qui pollue l'eau avec des substances toxiques a réduit de près de 50% leur aire naturelle autrefois vaste.

Aujourd'hui, le chat de pêche est répertorié par l'UICN comme une espèce animale en voie de disparition dans son environnement naturel et pourrait donc être menacée d'extinction dans un avenir pas trop lointain. La plus grande menace pour le chat de pêche est la perte d'habitat, bon nombre de leurs poches restantes de maisons de zones humides étant désormais considérées comme des zones protégées (l'activité illégale dans ces zones continue de contribuer à la perte d'espèces dans ces régions). Des projets de conservation ont été mis en place dans un certain nombre de zones pour protéger à la fois les chats de pêche et leurs habitats de zones humides uniques et la chasse et le commerce de l'espèce sont désormais illégaux. Le braconnage se poursuit cependant, les peaux étant toujours saisies sur les marchés de l'Extrême-Orient.